Pour une expérience de navigation complète, veuillez activer JavaScript dans votre navigateur.
ACCUEILPRESENTATIONAU FIL DE L'EAUASSOCIATIONSATELIERSPRESSEIMAGES DU PATRIMOINELIENSBIBLIOGRAPHIEINFOS - CONTACT
logoccpm2R_roueR_roueR_roue
Capture d’écran 2016-11-19 à 14.38.24Sans titre
Le Schweissdissi
L’histoire de cet « homme qui sue ! » a récemment été bouleversée. Jusqu’en 2012, les Mulhousiens partageaient un même récit répété de publications en sites internet : la statue avait été commandée pour orner le tunnel du Gotthard.
Les autorités suisses ayant renoncé au projet, la Ville de Mulhouse l’avait alors acquise. Les recherches menées aux archives municipales de Mulhouse racontent une tout autre histoire.
En 1905, la municipalité alors socialiste commande à Frantz Beer, qui vit en Italie, une sculpture monumentale. Celui-ci propose une œuvre représentant non pas un ouvrier d’industrie mais un Erdarbeiter, un laboureur. Aussi (et contrairement à une certitude bien installée à Mulhouse), la sculpture n’est-elle qu’un hommage indirect à la dignité de l’ouvrier d’usine. Elle est d’abord l’illustration du thème biblique : « tu mangeras ton pain à la sueur de ton visage jusqu'à ce que tu retournes dans la terre d'où tu as été tiré » (Genèse, chapitre 3, verset 19). 

D’abord installée Place de l’Hôtel de Ville, cet hommage aux travailleurs, ainsi que l’insulte au bon goût (les fesses dénudées de la statue sont tournées soit vers le temple, soit vers l’hôtel de ville), provoquent! immédiatement la  colère des conservateurs et du patronat. Le changement de majorité au Conseil municipal amène le maire en 1909 à déplacer la statue dans le square du  Tivoli où une haie de verdure cache le postérieur de la discorde.
Capture d’écran 2016-06-05 à 14.41.28
Les Bains municipaux
Capture d’écran 2016-06-05 à 15.39.21